logo Gameontabletop logo Gameontabletop
background Ynn Pryddein - La terre des forts

Ynn Pryddein - La terre des forts

Posidonia Editions

L'univers | Que joue-t-on ? | Le système de jeu | Les objectifs | Les contreparties | Les options | Le projet | Les auteurs | La FAQ

Ynn Pryddein : la Terre des Forts est un jeu de rôle d’heroic fantasy dont le background et les règles ont étés modelés par l’histoire et la mythologie des peuples Celtes.
Dans un univers inspiré par l’histoire du Haut Moyen Age, venez jouer des aventures dignes des grandes épopées nordiques et celtiques : le roi Arthur, Les chevaliers de la Table Ronde, Cuchulainn, Beowulf, Finn Mac Cumal et les Fiannas… Serez-vous dignes de ces grands héros ? Attrapez 3D10, une fiche de perso, et lancez-vous dans l’aventure !

campaign image 3

Ynn Pryddein s'attache principalement à décrire un royaume appelé « Pryddein » semblable à l'Irlande médiévale. Il est situé dans un univers fantasy d'inspiration mythologique et historique, appelé l'Œkumen. Celui-ci ressemble géographiquement et politiquement à l'Europe du Haut Moyen Âge. Cette « Europe mythique » est décrite de manière succincte dans la partie background.

Tel le triskell et ses trois spirales Ynn Pryddein est jeu fantasy modelé par la mythologie et l'histoire. Il repose sur trois inspirations qui se rejoignent pour former un tout.

Inspiration mythologique : les mythes qui ont façonné le background et les règles sont essentiellement celtiques mais les bardes ont écouté la voix de muses venus des légendes germaniques et scandinaves. L'un des buts d’Ynn Pryddein est de retranscrire le souffle épique que l'on ressent en découvrant les récits des exploits de Cuchulainn en Ulster, des chevaliers de la Table Ronde, des paladins de Charlemagne, de Fionn Mac Cumal et des fiannas, des sagas islandaises, de Beowulf ou encore de l'Edda. Les peuples non humains comme les elfes ou les nains portent par exemple des noms pris dans les légendes précitées (différents dans chaque culture). En ce qui concerne la classe sacerdotale en Pryddein, les Druides et bardes ont des pouvoirs semblables à ceux des légendes galloises et irlandaises.

Inspiration historique : YP tend à se rapprocher le plus possible des descriptions faites par des historiens et/ou spécialistes des peuples qui inspirent le royaume de Pryddein mais aussi des autres contrées. Par exemple : les fonctions des bardes et des druides en Pryddein sont calquées sur la description qui en est faite dans des ouvrages « sérieux » comme ceux du Pr. Guyonvarc'h et de F. Leroux, mais aussi par l'apport des découvertes archéologiques récentes. Le peuple dit des « Lochlannach » inspiré par les Scandinaves doit beaucoup aux ouvrages de Régis Boyer. En ce qui concerne les données, technologiques, sociales et politiques de l'Œkumen, elles sont reprises dans des ouvrages d'histoire décrivant la période carolingienne.

Ynn Pryddein voit l'apparition et la progression constante d'une religion monothéiste (le culte de Déos). Son organisation et ses croyances sont basées à la fois sur le christianisme dans l'antiquité tardive mais aussi sur le culte de Mithra.

Enfin, grâce à la collaboration de compagnies de reconstitution historiques, le système de combat présente des innovations inspirées par l’archéologie expérimentale. Afin de renforcer l'immersion et la cohérence, les illustrations d’Ynn Pryddein présentent des objets, des armes et des armures qui se différencient en fonction de leur culture historique de référence.

Un jeu d'heroic-fantasy : Bien que l'univers se veuille plus crédible en ayant un passé et un présent inspiré de celui de l'Europe, cela reste un univers imaginaire où l'histoire et les légendes sont déformées, adaptées et parfois mélangées afin de garder toute liberté, ou de rendre le résultat plaisant. Si le royaume de Pryddein à une organisation politique semblable à l'Irlande avant la conquête anglaise, certaines régions ressemblent plus à la Grande-Bretagne romaine et post-romaine, au pays de Galles ou encore à l'Écosse. Autre exemple : L'empire de Tænare qui a dominé l'Œkumen durant 1000 ans est principalement inspiré par l'empire romain, et la civilisation grecque, mais on y retrouve aussi quelques apports carthaginois.

campaign image 4

campaign image 5

Le texte suivant décrit sur le mode narratif l'Œkumen en général et Pryddein en particulier.

L'Œkumen : « Le monde connu », c'est ainsi que les peuplades humaines appellent les terres cartographiées. La vie est rude et l'humanité est engagée dans une lutte permanente contre les forces de la nature pour survivre et progresser. Techniques rudimentaires et manque de connaissances vont de pair. D’autant plus que les humains ne sont pas les seuls à marcher sous le soleil... A chaque fois que les grandes cités cèdent leur place aux petits villages, dans les lieux sauvages, là où la domination de l'homme est remise en cause : on peut croiser des êtres étranges... Quand ce ne sont pas des monstres redoutables.

Un peu d’histoire maintenant. Autrefois, le grand empire de Tænare grâce à sa magie et à la force de ses armées avait repoussé les limites de son empire jusqu'aux limites de L'Œkumen. Des siècles durant, les peuples se sont soumis au joug cruel des Impératrices. Finalement, l’orgueil et la folie furent plus efficaces que les révoltes des peuples conquis. Trop souvent les thaumaturges jouèrent avec les forces occultes, trop d’énergie magique fut gaspillée et l’empire s’écroula provoquant la venue d’êtres étranges qui ne sont pas de ce monde : les Daemon. Désormais, l’orgueil de l’empire, le berceau de son histoire, n’est plus qu'une désolation qu'on appelle Les Terres Mortes. Seul les Guerriers du Soleil et leurs murailles sacrées se dressent entre cette abomination et le reste du monde… Maintenant c'est une autre force qui étend sa main sur le monde.. Un seul Dieu contre tous les autres, Déos le lumineux qu'on nomme aussi l'Unique... Partout on peut voir ses prêtres proclamer que seul Déos est digne de louanges, que seul son nom doit être révéré, qu'il est le seul et unique Dieu ! Chaque jour des hommes et des femmes embrassent sa religion. De plus les suivants de Déos ont soutenu les peuples écrasés par l'empire maléfique et eux seuls sont capables de repousser les faës, les monstres et les terribles Daemon ! Sans Déos : pas de Guerriers du Soleil et aucun mur entourant les Terres Mortes afin de les isoler du reste du monde.

Soyons juste : si le sud baigne dans la lumière de l’Unique et notamment le grand empire bâti par Carolus sur les fondations du royaume hérité de son père, le Nord résiste à sa venue. Dans le royaume de Pryddein où vivent ceux qui se nomment Combroges, les Druides n’entendent pas qu’un parvenu vienne détruire leur influence et briser leur autorité. On devrait plutôt dire : les royaumes en fait. Car Sept rois règnent sur Sept royaumes :

  • Finnian là où siège l’Aird Righ (le Haut Roi), descendant de Bran le béni venu du Nord à l'aube des temps pour unifier les rois et conquérir le pays. Il a autorité sur les six autres rois et asseoit son autorité sur la Lia Fail, la Pierre de la Destinée qui crie quand un roi légitime s'asseoit dessus.

  • Dyfed, royaume fondé par l’union d’un roi et d’une princesse faë. Sa famille royale est l'ambassadeur privilégié du Haut Roi auprès de la souveraine Sidhe de l’Archipel d’Annwynn.

  • Rhuadan pays contrasté entre ses montagnes où les clans ne cessent de s'affronter que pour lutter contre les envahisseurs, et ses basses terres au climat doux où se trouve la perle du nord : la cité de Brodhach. On trouve en son port des navires venus de tout l'Œkumen.

  • Volsung, la marche du Nord, pays rude où l'ordre des gardiens protège les villages isolés dans la montagne. Ses coutumes et ses lois sont influencés aussi bien par la civilisation combroge traditionnelle que par les Lochlannach depuis que les rois historiques n'ont pas survécu lors de l'effondrement de l'empire tænarien.

  • Peithan le pays des hommes peints, premiers habitants de Pryddein, vivant repliés dans les collines et les landes désolées à l'Est de Pryddein et pratiquant une magie obscure.

  • Reinhald le Bouclier de l’Est. Les konvarc’hs son élite guerrière et cavalerie invincible, sont le premier rempart contre les terribles Bjorningas. Leur roi, Laurentios accueille volontiers les émissaires du culte de Déos

  • Caspiaris enfin, le Bouclier du Sud, héritier de la tradition de Tænare, fidèle au dieu unique, et dont la puissance maritime sert aussi bien le commerce que la guerre.

Ynn Pryddein voit ses terres menacées. Au Nord, les lochlannach qui vivent dans « Les contrées de l'Éternel Gel » au nord de Pryddein. Ce peuple est connu pour être redoutable pour la guerre ou le commerce. Leurs navires, les Langskips sillonnent les mers du monde connu. D’aucuns se louent parfois comme mercenaires ou comme gardes d’élite. A l’Est, les Bjorningas adorateurs du dieu ours et guerriers sans peur, cherchent inlassablement à franchir le fleuve Na-Boinh pour envahir le Haut Royaume. Enfin, son puissant voisin du Sud, l’empire carolien cherche à étendre son territoire en annexant des terres et en subornant sa noblesse.

campaign image 6

campaign image 7

Il est une force au-dessus des dieux, qui régit la vie des hommes, le Destin ! Les peuples de l'Oekumen le représentent souvent par trois femmes qui filent et tissent le destin de toute créature vivante. Elles travaillent depuis l'aube des temps et continueront jusqu’à la fin, inlassablement. Nul ne peut modifier leur ouvrage, sauf certains êtres peuvent, par la force de leur volonté, influencer la trame de la destinée et forcer les fileuses à la changer. Si l'on en croit les récits des bardes, plus leurs actions sont héroïques, plus ils prennent de risques et plus leur influence grandit. Ces personnes extraordinaires ce sont vos personnages, des héros ! En termes de jeu, la caractéristique « Dàn » représentera cette influence sur le destin.

Mais que peuvent faire vos personnages ? Si le livre de base contient trois scénarios et le début d'une grande saga, la Terre des Forts s'offre à vous librement et sans contrainte de jeu. Il existe cependant une règle importante, contrairement à nos sociétés modernes individualistes : les habitants du Haut Royaume n'envisagent pas leur existence seuls et indépendants. Vivre isolé c'est risquer la mort à chaque instant. Aussi, les combroges se définissent comme membre d'une famille, d'un clan, d'une troupe… Voici quelques suggestions :

Serez-vous membre d'un groupe de héros comme la Fianna de Dyfed ou d'une troupe d'élite comme les Huskarlar de Volsung ou les Chevaliers de la Branche Rouge en Reinhald ? Votre roi vous enverra en mission afin de rendre la justice en son nom, de protéger le royaume contre les envahisseurs venus d'au-delà des frontières (ou contre des chefs de clans un peu trop remuants?), ou encore d'éliminer une créature monstrueuse sortie des profondeurs du lac Muirgheal ou des frondaisons de la Grande Forêt. Une vie pleine de dangers, mais ô combien glorieuse ! Les bardes racontent d'ailleurs qu'on a vu des guerriers méritants obtenir suffisamment de richesses pour fonder leur propre clan.

Moins dangereuse, mais demandant une large palette de talents, est la vie quotidienne d'un clan. Faire prospérer votre tuath (territoire) n'est pas toujours aisé. Outre les aléas climatiques vous aurez à faire face aux manœuvres et attaques des clans adverses. Au programme : trahisons, intrigues, razzias, attaques armées… Si ce n'est pas de vos voisins, le danger pourra venir des barbares, de l'empire carolien ou encore des humeurs capricieuses des êtres faës qui résident (ou sont de passage) sur votre tuath. Arriverez-vous à attirer la faveur des dieux sur votre clan ?

À moins que vous ne soyez la suite d'un barde errant en Ynn Pryddein ? Chanter les louanges des puissants, apporter la connaissance et la beauté de l'art bardique depuis les plus grandes cours jusqu'aux humbles chaumières, tel est la mission principale des bardes. Mais peut-être serez-vous témoins (voire mêmes acteurs) des événements qui façonnent l'histoire du Haut Royaume. À vous d'en tirer de la gloire que ce soit par vos actions ou par la réalisation d'un chant qui sera repris dans les Sept royaumes ! Si votre art est suffisamment bon, vous serez peut-être invité à vous produire devant le Haut-Roi ? On dit que certains bardes onr même étés invités à chanter devant le peuple faë ? On raconte que les délices de l'Autre Monde comblent tous les besoins d'un être humain…

Ce n'est qu'une petite partie des possibilités offertes par Ynn Pryddein : la Terre des Forts… Seigneur Sidhe en exil de l'Autre Monde ? Hors-la-loi fuyant la justice royale ? Marchands intrépides sillonnant les Sept royaumes ? Pillards et pirates fondant sur les monastères déens sans défense ? Grâce au background complet décrivant en détails chacun des royaumes d'Ynn Pryddein, vous aurez tout loisir de créer vos propres sagas. Bientôt ce seront les bardes qui chanteront vos exploits !

campaign image 8

campaign image 9

Basé sur un couple de Caractéristiques (l'inné) notées sur 10 et de Vocations (l'acquis) notées sur 20, la résolution des situations se fait en jetant 3d10 et en faisant le total des dés. Le résultat doit être inférieur ou égal à la somme des caractéristiques et vocations les plus appropriées à la situation. Il existe des nuances (deux ou trois dés affichant le même résultat vont venir modifier la marge de réussite), un score qui est toujours une réussite (3-3-3) et un qui est toujours un échec (10-10-10). Des points bonus permettent aux joueurs d'influencer le résultat des dés, de les relancer ou d'obtenir directement une réussite critique. Enfin, un système de Traits héroïques vient compléter les données techniques, permettant ainsi de mieux différencier les personnages.

Caractéristiques :

Trois physiques (Hargne; Endurance; Adresse), une sociale (Présence) et trois mentales (Intelligence; Volonté ; Perception). Trois caractéristiques dérivées : « Toucher » (Hargne+Adresse /2), « Viser » (Adresse+ Perception/2) ; « Vie » (Endurance + Volonté) et pour les personnages disposant de la vocation Thaumaturge « Magie » (Intelligence +Volonté /2)

Vocations :

Le joueur en choisit trois parmi une liste (Artisan, Athlète, Éclaireur, Érudit, Guerrier, Marin, Marchand, Religieux, Truand, Thaumaturge, etc.), ces vocations définissent à la fois l'histoire du personnage mais aussi ses compétences.

Compétences martiales : Notés sur 20 «Pugilat » (combat à mains nues) ou « Mêlée » (combat armé) s'ajoutent à « Toucher » pour l'affrontement direct et « Tir » qui s'ajoute à « Viser » pour le combat avec armes de tir et de jet.

Trois vertus :

Honneur mesure la fidélité du personnage aux coutumes de son pays.

Loyauté, la fidélité du personnage envers un supérieur, un ordre militaire/religieux, ou encore ses amis.

Courage mesure sa bravoure face aux dangers qu'ils soient naturels ou surnaturels…

Quelques exemples de jets :

Un jet sous Présence + Barde pour simuler une prestation artistique ou mener une négociation entre clans antagonistes. Un jet sous Intelligence + Marin simulera les manœuvres nautiques, mais aussi la navigation et l'orientation en mer. Un jet sous Endurance + Athlète pour courir un marathon. Un jet sous Endurance + Guerrier pour ignorer la douleur due à une blessure, sous Intelligence+Guerrier pour élaborer une stratégie. Un jet sous Perception+Éclaireur pour pister ou chasser.

Combat :

Un lancer de dés par adversaire. Celui qui obtient la plus grande marge de réussite gagne le tour de combat. Les dommages sont déterminés par la valeur de dommages de l’arme utilisée (fixe), de la qualité de réussite (variable) et d’un Bonus aux dommages (fixe et dépendant de la Hargne). Cela réduit la caractéristique vie, et quand celle-ci atteint un score égal à sa Volonté négative le personnage meurt.

Magie :

Elle est simulée par un jet sous la caractéristique dérivée « Magie » à laquelle s'ajoute la Vocation « Thaumaturge ». On ne trouvera pas de listes de sorts précis, mais des domaines généraux (Feu, Eau, Terre, Corps, Esprit, etc.). La puissance de l’effet magique est déterminée par la Marge de Réussite. Plus elle est haute, plus l’effet peut contrevenir aux lois naturelles. Cette règle vaut aussi pour les pouvoirs des êtres fées.

campaign image 10

campaign image 11

  • La campagne est validée unlocked
  • La carte du monde en couleur dans le livre de base unlocked
  • Deux marque pages seront cousus au livre unlocked
  • Une carte du monde en tissu offerte unlocked
  • 5 livrets de personnage seront fournis avec le lot de base locked
  • L'écran du meneur sera rajouté au livre de base locked
  • Une rémunération supplémentaire pour les illustrateurs locked
  • D'autres paliers à débloquer locked

Paliers sociaux

* 1500 partages de la campagne de financement et 300 likes sur la page facebook d'Ynn Pryddein https://www.facebook.com/ynnpryddein/ =
La mini-campagne "Mieux vaut un mal connu qu'un bien inconnu" qui fait suite aux événements décrits dans le kit initiation sorti en 2013 sera offerte en PDF au backers.
* 2000 partages et 350 likes sur la page facebook d'YP : le SRD d'Ynn Pryddein sera proposé dans un document à part, sous licence creative commons.
* 2500 partages et 400 likes : un set de dés offert aux bakers.

campaign image 12

campaign image 13

  • Artiste Pour 50 € Artiste

campaign image 14

Le livre de base est entièrement maquetté mis à part les 4 scénarios qui ont été envoyés à la maquette cette semaine. Il reste une illustration manquante et une dernière relecture pour traquer les dernières coquilles.
Le projet de couverture est commencé.
La carte est finie.
L'écran est encore au stade de projet.

campaign image 15

  • Hervé Bourgade – Auteur du texte

Je suis passionné de Comics, de Pulp, de SF, de Fantasy (je suis tombé dans la marmite Tolkien quand j'étais petit, et un certain Conan est venu me souffler ses exploits à l'adolescence), d’Histoire (notamment l’Antiquité et le Moyen Âge), et de mythologie (en particulier celtique et nordique). Depuis ma plus tendre enfance, mon goût pour la littérature d'évasion, l'histoire et les mythologies du monde entier a été encouragé par ma famille.

Je consomme ses passions sous divers formats : lectures, audio-visuel, reconstitution historique, JDR (depuis plus de 30 ans)… À travers "Ynn Pryddein : La Terre des Forts", c'est toute ma passion et mon amour pour la Culture Celtique mais aussi l'Histoire, la Fantasy et la Mythologie que j'ai voulu rassembler dans un jeu de rôle. C'est enfin un hommage à une civilisation méconnue et une période peu exploitée. Entendrez-vous le chant des bardes avec moi ?

campaign image 16

  • Axelle Bouet – Illustratrice

Illustratrice professionnelle et romancière, vivant dans le Valais, en Suisse. Tombée dans les JDR à peu près au même moment que dans le dessin, c’est-à-dire en 1981, elle n’a jamais arrêté depuis et a produit, en parallèle de son travail dans le milieu du JDR, des romans et un jeu de rôle : Les Chants de Loss. Axelle a quelques surnoms divers reflétant un peu sa réputation de caractère affirmé, c'est un euphémisme, mais celui qu’elle apprécie le plus est « encyclopédie vivante ».

campaign image 17

  • Stéphane Sabourin – Illustrateur

Dessinateur autodidacte,je me passionne très jeune(et même encore) pour le fantastique, les mythologies et le merveilleux. Les comics de la Marvel, les magazines Métal Hurlant, Pilote, L’Echo des Savanes, les écrits de Robert E.Howard, Clark Ashton Smith, Jack Vance ou Frank Herbert, puis bien sûr les jeux de rôle demeurent aussi mes principales sources d’inspiration. Je continue toujours à mettre mes crayons au service de publications sur le jeu de rôle et à partager mes visions de l’imaginaire avec d’autres.

campaign image 18

  • Guillaume Delacour – Illustrateur

Après avoir débuté en BD à Amiens (fanzine Krom, journal Le Courrier Picard), Guillaume Delacour rejoint en 2010 l’association d’auteurs picards La Lanterne à BD. En bande dessinée, il écrit et dessine depuis 2013 la série Ariane Dabo – la lance opale de feu chez Y.I.L édition. En illustration, il travaille principalement dans le monde du jeu avec Infinite-RPG.com, des participations à des JdR et magazines, dont Ynn Pryddein bien sûr. Son dernier challenge est la réalisation du jeu de plateau L'Aréthuse avec l'association Sur les canaux du nord.

Son blog : delacourbd.blogspot.fr

campaign image 19

  • Fabien Fernandez – Illustrateur

Fabien Fernandez est auteur et illustrateur. Il a plusieurs publications à son actif, dont des jeux de rôle (Project Pelican, D-Start), et des romans : Detroit et NOLA Forever (éd. Gulf Stream), On reconstruit bien les maisons après les ouragans (éd. Pygmalion), et des adaptations du manga Chi et du film Playmobil en escape book (ed. Glénat) ainsi qu’une BD Ayati (ed. Steinkis/Jungle) qu’il a scénarisée. Son thème de prédilection d’écriture est l’humain, du pire au meilleur.

Site : www.fablyrr.com

campaign image 20

  • Gwenaël Houarno – Illustrateur

Graphiste-illustrateur parmi d’autres activités professionnelles, j’ai fait de très nombreuses incursions dans le JdR, car il était de mes loisirs et offrait une savoureuse diversité d’univers visuels en plus du plaisir de rendre palpables par le dessin des mondes imaginaires que le texte seul peut garder abstraits. Rien ne m’amuse davantage à ce titre que d’adapter mon écriture graphique à l’univers, comme un caméléon. Attaché à une liberté d’expérimentation maximale, je me suis cantonné pour l’essentiel à l’édition associative, avec notamment des contributions répétées à la communauté de la Cour d’Obéron, en mise en page, en illustration et en rédactionnel. Attaché aux mécaniques de gestion éditoriale, j’ai plongé pendant quelques années avec plaisir dans le fanzinat, toujours pour la Cour d’Obéron, bien entendu !
Publications (illustrations) : Mousquetaires de l’ombre, Elfirie, Démiurges en Herbe, The Sprawl, Dominion (à venir)

campaign image 21

  • Aeden Lescure – Illustratrice

Passionnée par les bestiaires fantastiques et les mondes imaginaires, j’adore tenter de donner corps à des êtres constitués par l’esprit. Il n’y a rien de mieux à mon sens que de découvrir la complexité de quelqu’un à travers les choix qu’il fait lors d’un jeu de rôle.

campaign image 22

  • Regina Radlova – Maquettiste et illustratrice

Née à Prague (République Tchèque), j'ai commencé à travailler comme infographiste pendant mes études en Tchéquie. Je suis venue en France pour poursuivre mes études. Depuis qu'elles sont terminées je partage mon temps entre les deux pays. Passionnée par toutes les activités créatives, j'affectionne en particulier la création d’accessoires de costumes, et c'est mon activité principale depuis plusieurs années. Mais je garde toujours quelques projets (info)graphiques.

Page Facebook : https://www.facebook.com/Rever13/

campaign image 23

  • Annie Le Meur – Relectrice

Annie Le Meur est une rôliste de la classe des preneuses de notes, spécialisée en pattes de mouches. Juriste réhabilitée, elle a fait ses premières armes de lectrice correctrice professionnelle avec des romans à l'eau de rose, avant de revenir victorieuse de sa quête de jeux de rôles à dégauchir. Exilée au fin fond de la campagne haute-pyrénéenne, elle jongle entre la rénovation de sa maison, la fabrication et l'élevage d'enfants et des parties de plus en plus rares.

campaign image 24

  • Liste des illustrateurs dont les images libres de droits ont été utilisées :

John Dickson Batten

Arthur Rackham

Johannes Gehrts

Morris Meredith Williams

Louis Huard

Henry Justice Ford

Theodor Severin Kittelsen

Erling Skjalgsson

campaign image 25

Les divers éléments déblocables seront directement inclus dans le lot de base, ce qui signifie que si nous atteignons les 7000 € vous recevrez le livre, les livrets de personnage, la carte du monde en tissu, et l'écran du meneur le tout pour 35€ + frais de port. Les divers éléments seront réalisés seulement si les paliers sont débloqués.

Un livre format A4, couverture rigide, intérieur noir et blanc, la carte du monde sera
présente au format A3 dans le livre de base. Environ 400 pages.

Le livre de base d’Ynn Pryddein : « la Terre des Forts », au format papier et électronique (PDF) ainsi que les bonus débloqués pendant la précommande.

Le livre de base au format PDF sans les bonus débloqués durant la précommande (format papier ou électronique).

Le livre de base d’Ynn Pryddein : « la Terre des Forts » au format papier et électronique (PDF), les bonus débloqués pendant la précommande, ainsi qu’une illustration personnalisée.

Une illustration au format « plan américain » avec un décor esquissé. cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_am%C3%A9ricain

Il a été réalisé en partenariat avec le site « La cour d'Obéron » et a été mis à disposition en 2013. Bien que les règles et le background aient connu quelques évolutions mineures, il est compatible à 90 % avec le livre de base.

(courte) : non c'est un jeu fantasy
(longue) : Ynn Pryddein est un jeu de Fantasy Celtique se déroulant dans une Europe alternative. L'ambiance sociale et technique est celle des populations du Haut Moyen Âge, il renforce sa cohérence de par ses fortes similitudes avec l'histoire européenne, mais ce n'est pas un jeu historique.
(très longue) : Ynn Pryddein est extrêmement semblable à l'Irlande du Haut Moyen Âge. Que ce soit pour les coutumes globales, la langue, la nourriture, la façon dont la justice fonctionne, la religion, etc. Toutefois, certains royaumes ont également des inspirations venus d'autres peuples celtiques voire d'autres contrées :
Finnian est inspiré notamment par la Grande-Bretagne pré et post-romaine et la cour du Haut Roi ressemble à celle du Roi Arthur (les noms et pouvoirs des Enfants de Don sont souvent tirés des Mabinogion) ce qui implique que les noms propres et certains noms communs sont gallois.
Concernant Reinhald c'est la même chose, mais se rajoute de légères influences Sarmates (historiquement certaines unités furent affectés par l'empire romain en Grande-Bretagne) avec survivance des Tamgas, des armures en lamelles de sabots de cheval, des enseignes dragons et de l'importance du cheval) le tout expliqué par l'histoire du Royaume. Quelques légères influences germaniques/saxonnes. Le royaume à comme voisin des peuplades saxonnes, donc certains noms sont germaniques et certains nobles (notamment dans l'est du royaume) portent des prénoms germaniques ou ont leur nom de clan/famille qui vient des langues germaniques.
Volsung, subit l’influence des voisins du Nord. Ce qui implique quelques éléments comme des noms et coutumes scandinaves qui sont venus modifier (légèrement) la société.
Rhuadan ressemble à l’Écosse avant sa christianisation.
Dyfed est irlandais à 99 %.
Caspiaris, ressemble beaucoup à la Gaule romanisée, mais aussi à la Grande-Bretagne post-romaine par certains côtés.
Peithan est à 90 % fantasy, bien que certains éléments viennent de nos connaissances actuelles sur les pictes. L’inspiration majeure vient des nouvelles de Robert E. Howard sur les Pictes et notamment sur le roi Bran Mak Morn.

Il y a 4 scénarios dans le livre de base. Trois sont indépendants les un des autres. Le quatrième est le premier d'une campagne intitulée : "L'espoir c'est ce qui meurt en dernier".

Tout commence dans un petit village perdu dans les montagnes de Volsung. L'enfant du « Gardien » (une fonction spécifique à Volsung, appelons-le un «Ranger » pour simplifier) monte une expédition pour partir à la recherche de son père, qui aurait dû revenir d’une expédition dans les terres sauvages depuis un mois… Les PJ vont découvrir que cette absence est liée au retour d'une menace ancestrale et qu’elle dépasse, et de très loin le simple cadre de leur village. Au programme de cette campagne qui fera parcourir aux PJ une grande partie du Haut-Royaume et du monde connu : découverte de plusieurs royaumes faës, rencontre avec les druides, batailles épiques, affrontement contre des monstres, entretiens avec les 7 Rois d'Ynn Pryddein, épée légendaire à reforger et sauver Ynn Pryddein voire le monde !

La campagne permet de commencer sans connaître quoi que ce soit sur le monde. Elle commence doucement puis monte petit à petit en puissance pour finir sur une fin épique. Les personnages seront au cœur de bouleversements majeurs. Un objectif complémentaire pourrait être de financer cette campagne à terme.

Non, en revanche l'auteur l'a maîtrisé en partie par forum entre 2008 et 2018. Ce n'est pas un reflet exact car suite aux playtests la campagne a évolué. Toutefois, cela peut donner une idée de ce qu'elle donne. L'adresse est ici :
http://couroberon.com/Salon/index.php?board=78.0

Dans sa précédente version nommée « Yggdrasil », l’auteur avait proposé un scénario et un résumé de l'univers dans le deuxième numéro du webzine : « Les Songes d’Obéron ». Il faut toutefois noter Que le scénario ne comporte pas de données techniques et Que le background a beaucoup évolué depuis. Un deuxième scénario se trouve dans un Recueil du défi des 30 ans édité par le site « La cour d'Obéron » en 2018.

En non disponible sur la toile ou physiquement, écrit par l’auteur il existe :
- Une mini-campagne intitulée « Mieux vaut un mal connu, qu'un bien inconnu »,Qui fait suite aux événements décrits dans le kit d'initiation disponible sur la cour d’Obéron (Pour 300 likes de la page Facebook Ynn Pryddein et 1500 partages de la précommande elle sera disponible en PDF),
- Un scénario d’enquêtes en Reinhald intitulé « Le traître trahira trois fois »,
- Un scénario commençant en Dyfed intitulé « La quête de la grande cloche d'or »
- Une ébauche de campagne « bac à sable », intitulée « Une paix bien fragile ». Elle se passe en Reinhald et fait suite aux événements décrits dans le scénario « Sur les Rives du Na-Boinh »),
- Un scénario en Finnian.
Erik Nicolas fan de la première heure a également écrit deux synopsis :
Les deux se passent en Volsung (et peut servir de prologue à la campagne officielle), et l’autre vous place dans le rôle d’Huskarlar envoyés en mission en Peithan.

Aucune limite n'a été pensée aux personnages féminins. Vous pouvez jouer une guerrière, une Reine (voire une Haute-Reine), une druidesse, une barde, une voleuse, etc. C’est une volonté ancrée dans l’ADN même d’Ynn Pryddein. L’auteur tient en plus à faire Remarquer qu’il est fidèle en cela à la société celtique, relativement égalitaire, où celui qui dominait dans le couple était le ou la plus fortuné(e).

Comme tous les écrans Posidonia : 4 volets rigides double rainurage.

Au minimum du A3 comme celle dans le livre. Nous sommes actuellement en discussion avec l'imprimeur pour avoir une taille supérieure.

Hervé Bourgade, l'auteur a répondu aux questions du Fix :
http://lefix.di6dent.fr/archives/10541
Et de Geek Powa : https://www.geek-powa.fr/interview-jdr/interview-jdr-%f0%9f%8e%b2-ynn-pryddein-herve-bourgade/

On peut trouver une description détaillée du sommaire d'Ynn Pryddein sur le blog de l’auteur : http://lespenseesdecuchu.blogspot.com/2020/02/alors-que-la-precommande-bat-son-plein.html?m=1

YP dispose d’un espace sur le forum « Les salons de la Cour d’Obéron » : http://couroberon.com/Salon/index.php?board=55.0

Ce sont de courtes nouvelles racontant des événements mythiques de l'histoire d'Ynn Pryddein. Elles seront intégrées dans le livre de base, mais on peut les retrouver (en version non définitive) via l'application (gratuite) Wattpad :
https://www.wattpad.com/story/90734594-l%C3%A9gendes-d%27ynn-pryddein

Oui tout à fait https://ynnpryddein.com/

Mais bien sûr ! https://www.facebook.com/ynnpryddein/

Non, mais vous pouvez suivre les actualités d'Ynn Pryddein via le compte de l'auteur https://twitter.com/cuchulainrv et le mot-dièse #YnnPryddein

Retour à la liste des news

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté au site pour pouvoir écrire des commentaires :

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté au site pour pouvoir écrire des commentaires :

80 commentaires sur le projet

      Partager sur les réseaux sociaux

      Ynn Pryddein - La terre des forts En cours

      Ynn Pryddein - La terre des forts Posidonia Editions

      Entendrez-vous le chant des Bardes ?

      Financement

      140
      Souscripteurs
      6 033 € (134%)
      Montant actuel
      Encore 467 € pour débloquer le prochain objectif !
      • Montant demandé :
        4 500 €

      Temps restant

      18
      Jours
      du 19/02/2020 19:00 au 21/04/2020 23:59

      Porteur de projet

      Contact

      Partager sur les réseaux sociaux

      Porteur de projet

      Contact

      Partager sur les réseaux sociaux